The Lights of Opera

De Mozart à Verdi,  de Carmen à Tosca…
20 musiciens et 4 chanteurs lyriques
Direction d’orchestre & Artistique : Stanislas

arrow-down
tournee2020-2021

À propos…

Les plus grands airs d’opéra sont plus que jamais dans l’inconscient collectif. Musiques d’attente, pubs, ambiances de séries, l’opéra berce un large public, sans même qu’il le réalise véritablement. On peut alors parler de véritables « tubes » de l’opéra, autant d’airs très connus, mais parfois non-identifiés par chacun.

Les airs immortels au sein d’un même spectacle ? Trop vulgaire, incohérent, irrespectueux? Et si c’était le contraire : L’idée est de réunir ces airs les plus connus, sous un jour accessible et immédiat. Sans la longue histoire qui va avec. Une collection de chefs-d’œuvre.

C’est que « The Lights of Opéra » est un florilège, oui, mais davantage qu’une compilation. Les « airs stars » ne sont ni de la même époque, ni du même pays, et ils racontent tous une histoire très différente. Si, à la différence des chansons pop d’aujourd’hui, ils n’avaient pas vocation à devenir célèbres, ils ont aussi, tous en commun, une singularité, une portée qui les distingue immédiatement. Le public le plus large les a déjà « dans l’oreille », et ils sont immédiatement familiers : il n’est pas utile de les replacer dans le contexte exhaustif de l’argument, ou dans l’Histoire de la Musique, pour en tirer une émotion directe.

Voilà la cohérence : ils ne sont pas devenus des airs célèbres par hasard ! Pourquoi les notes suraigües de la Reine de la Nuit ont toujours cet impact dément sur l’auditeur, entre fascination, ironie et frayeur? Pourquoi Carmen trouble-t-elle encore quand elle nous lance « Prends garde à toi ! »? The Lights of Opéra présente ces airs comme les véritables stars de la soirée : tragiques, comiques, légers ou graves, toujours puissants émotionnellement.

Une scénographie simple, variée, amusante, était nécessaire pour sortir du cadre du simple concert classique, rebutant pour certains. Un trait de lumière suffit à replacer le héros de Tosca dans sa prison, une courte séquence vidéo et nous voilà dans l’imaginaire créatif de Mozart qui compose. Des virgules poétiques, drôles ou évocatrices, font du spectateur le complice des artistes, quelques repères assurent la compréhension de la scène. C’est parfois drôle sans être un spectacle comique, on garde leur grandeur aux oeuvres.

L’idée était simple mais jamais mise en œuvre, car l’on n’osait pas réunir les plus grands airs, pas seulement par pédagogie, mais pour passer le meilleur moment. On rassemble ainsi mélomanes et néophytes, habitués des salles de spectacles ou familles qui veulent juste profiter de belles voix impressionnantes, sur une scène variée, colorée, avec des artistes virtuoses mais à notre portée.

The Lights of Opéra : ces classiques sont aussi des standards ! A l’heure où se multiplient les spectacles hommages aux plus grands groupes (Queen, Beatles, Pink Floyd) hommages aux grandes chansons d’artistes disparus , voila un spectacle dans lequel les chefs d’œuvre les plus connus sont mis en valeur comme du music-hall, dans la noblesse de sa variété et de sa capacité d’émouvoir simplement. Un premier pas vers l’Opéra, ou juste l’occasion de réécouter les plus belles pages de la musique écrite pour la voix humaine.

Extraits du spectacle

Image

Biographies

Image
STANISLAS RENOULT
Direction musicale
Stanislas Renoult, dit Stanislas, est tout à la fois chanteur, chef d’orchestre, enseignant, compositeur, musicien et arrangeur et producteur artistique.
Entre 11 et 14 ans, il fait partie des solistes de l’Opéra de Paris. “Macbeth” , puis “La Tosca”, cette fois aux côtés de Luciano Pavarotti. Il obtient le Prix de formation musicale au Conservatoire Régional de Boulogne à 12ans. Étude de Piano et d’harmonie. Après le Bac, diplôme de la Berkelee School of Music de Boston (Jazz et pop), puis rentre dans la classe de Dominique Rouits à l’École Normale de Musique de Paris dont il obtient le Diplôme Supérieur de direction d’orchestre, 1er nommé en 1994. Il complètera sa formation au Festival Bartok en Hongrie et en Italie à Sienne auprès de Peter Ötvös et Maestro Gelmetti.
En 1998, il devient assistant du Directeur Musical de l’Orchestre de l’Opéra de Massy : maîtrise d’un vaste répertoire lyrique et symphonique. Il deviendra chef associé en 2003. Par ailleurs de 2002 à 2010, il est Professeur de direction d’orchestre à L’École Normale de Musique de Paris, son ancienne école.
À partir de 2001, il commence à s’intéresser à la musique populaire et crée des ponts avec le classique. Le groupe electro Pure Orchestra (Universal Music) en 2001 puis des arrangements réalisés pour plus les plus grands artistes de variété: Celine Dion, Aznavour, Pagny, Obispo, Calogero, etc.. Il fonde le Paris Pop Orchestra pour être au plus près de cette double casquette : classique et pop. Il poursuivra une carrière de chanteur solo chez Universal (5 albums, Un disque double platine, 3 disques d’or, plusieurs prix dont le SACEM / Rolf Marbot. ) Il sera 2 saisons membre du jury de THE VOICE en Belgique (2014-2016).
Il ne cessera jamais de diriger : Beethoven au Château de Versailles, responsable de la formation “Direction d’orchestre” de l’Ariam Ile de France, Orchestre de Paris pour le gala du Sidaction. Il est également nommé à la tête de l’Orchestre de L’union des conservatoires de l’Essonne.
En 2011, avec le Paris Pop Orchestra, il crée avec M6 et Disney “La Symphonie des grands classiques Disney”, au Grand Rex , un de premier ciné-concerts en Europe. Sa collaboration avec Disney continue depuis lors avec des multiples concerts symphoniques à Disneyland, dont le 25ème anniversaire du Parc.
Image
JACQUES ROUVEYROLLIS
Création Lumières
Jacques ROUVEYROLLIS signe en 1965 ses premières créations avec “Les Jelly Roll”, puis il rejoint Michel POLNAREFF pour huit années. Depuis, il diversifie ses créations du spectacle vivant aux Grands événements. De Joe DASSIN à BARBARA, de Johnny HALLYDAY à Charles AZNAVOUR, de Serge GAINSBOURG à Michel SARDOU, ce sont plus d’une centaine d’artistes et de nombreux producteurs de spectacles qui ont fait appel au magicien de l’ombre et de la lumière!
En 1983, il crée les lumières du Festival de Wallonie, à Liège. Puis s’enchaînent le Festival Juste pour Rire au Canada, Le Printemps de Bourges et les Francofolies de La Rochelle. De la chanson à la comédie musicale, il n’y avait qu’un pas que Jacques ROUVEYROLLIS se devait de franchir. “Le bonheur” sera le début d’une série de collaborations avec les plus grands metteurs en scène, les grands noms de la chanson, des décors magnifiques. Au théâtre, il débute en 1983, avec “Cocteau Marais”. Une centaine de créations suivent. Il y a quelques mois, les lumières de “À torts ou à raisons” de Harwood et Bluwald ont été récompensées par un “Molière”. Tout naturellement, Jacques éclaire également des opéras dirigés par les plus grands chefs d’Europe : De “Filius Hominis” en 1989 à Rome, “Jeanne au bûcher” à Buenos Aires en juillet 2000. Des ballets complèteront ses créations.
“La lumière donne la vie”. Aussi, Jacques Rouveyrollis multiplie ses créations sur tout les continents dans des lieux très divers, toujours impressionnants : La Concorde à Paris en 1979, Houston, La Défense, La Tour Eiffel avec Jean-Michel Jarre, Les Îles de Lérins, le Trocadéro, le Port de Tokyo, les Invalides, le Cadre Noir de Saumur, le Parc des Princes, le Stade de France, Los Angeles, Le Stade de Santiago du Chili, la Tour Eiffel, la Tournée des Stades de Johnny. Tel un peintre, il habille de ses tableaux les plus grands édifices : Café de Paris à Monte Carlo, la Cité médiévale de Sarlat, le Centre Gerges Pompidou. Il signe la direction photo d’une centaine de vidéos ou de programmes de télévision ; des “Droits de l’Homme” au Trocadéro à “Johnny Hallyday à la Tour Eiffel”.
Pour Jacques Rouveyrollis, curieux et inventif comme aux premiers jours, une nouvelle création de lumières, “c’est toujours la première fois !”.

Distribution

Image
Pauline Texier
Soprano légère
Jeune soprano colorature française, Pauline Texier a étudié au Conservatoire Supérieur de musique et de Danse de Paris avant d’intégrer l’Académie de l’Opéra de Paris. Elle s’est produite depuis en France et à l’étranger dans des répertoires allant d’Offenbach (Maïma, Barkouf) à Bizet (Frasquita, Carmen), Rossini (Elvira, L’Italienne à Alger), Rameau (Hébé, Les Indes Galantes), ou encore Mozart (Blondchen, L’Enlèvement au Sérail ; La Reine de la nuit, La Flûte enchantée) ou Bernstein (Cunégonde, Candide ; Maria, West Side Story). Elle vient d’incarner Bastienne dans une production jeune public de Bastien et Bastienne de Mozart à l’Opéra de Paris.``
Image
NORIKO URATA
Soprano
Noriko Urata s’est perfectionné le chant au CNSM de Paris. Lauréate du concours de Marmande, et du concours de Clermont-Ferrand. Elle a interpreté les rôles important en internationale. Parmi ses rôles, le Rôle-titre de Tosca de Puccini et de La Traviata de Verdi, Zemfira (Aleko) de Rafchmaninov, Mimi (La Bohème), Cio-cio san (Madama Butterfly), Fraü Fluth (Die Lustigen Weiber von Windsor de Nicolaï) à Bayreuth, Pamina (La Flûte Enchantée), Paracha (Mavra) de Stravinsky, Susanna (les noces de Figaro) et Donna Elvira (Don Giovanni ), etc. Récemment elle a incarné le rôle de la Renarde dans La petite renarde rusée de Janacek.
Image
AVI KLEMBERG
Tenor
Après des études de chant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Avi Klemberg se fait remarquer lors de la création de l’opéra de Burno Montovani, L’Autre Côté a l’Opéra du Rhin. Il débute en Italie dans le rôle d’Achille (Iphigénie en Aulide) à l’Opéra de Rome sous la direction de Riccardo Muti, puis interprète de nombreux rôles comme la traviata et la Boheme. On pourra l’entendre prochainement à l’opéra de Reims ainsi que des traviata à la Seine musicale pour la traviata (Alfredo) et en avril Pinkerton dans madame butterfly à l’opéra d’Avignon.
Image
TIMOTHÉE VARON
Baryton
Timothée Varon débute le chant au CRD de Pontivy. Il rejoint le chœur de l’Opéra de Rennes et l’ensemble vocal Mélisme(s), entre ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, dans la classe de Françoise Pollet, suit l’enseignement de Mireille Delunsch. En 2018, il remporte le deuxième prix au concours d’Arles, ainsi que le Prix Révélation à la quatrième édition du concours Raymond Duffaut - Jeunes Espoirs. Timothée Varon rejoint l’Académie de l’Opéra national de Paris en septembre 2018.

La distribution est indicative et peut varier ponctuellement selon les dates.

L’orchestre de the Lights of Opera est formé d’instrumentistes du plus haut niveau, par ailleurs titulaires dans les grands orchestres parisiens. Stanislas Renoult fonde en 2006 le Paris Pop Orchestra, qui déjà, fait se rencontrer les répertoires : l’orchestre accompagne, en enregistrement ou en tournée, les géants du Music-Hall (Aznavour, Céline Dion). Sans complexe, mais rigoureux artistiquement et virtuose, ce nouvel orchestre a gardé de cette époque, le goût de la rencontre du public le plus large, les acrobaties entre les styles, et la virtuosité nécessaire. Modulable, l’orchestre profite de la sonorisation et d’ingénieuses réductions d’orchestre (ajout de samples électroniques pour étoffer) pour s’adapter à tous les théâtres, sans dénaturer les œuvres, dans leur intimité ou leur grandiloquence.

Programmation

NormaBELLINICasta Diva
Les Noces de FigaroMOZARTNon piu andrai
Roméo et JulietteGOUNODValse de Juliette
LakmeDELIBESDuo des fleurs
La ToscaPUCCINIE lucevan le stelle
La Flûte enchantéeMOZARTDer hölle rache
CarmenBIZETHabanera
CarmenBIZET • Parle-moi de ma mère
CarmenBIZET • Toreador

– Entracte –

La Flûte enchantéeMOZART • Pa..pa..papageno
Le Barbier de SévilleROSSINIUna voce poco fa
RigolettoVERDILa donna e mobile
Cosi fan tutteMOZART • Sove sia il vento
La ToscaPUCCINI • Vissi d’arte
TurandotPUCCINI • Nessun dorma
Le Barbier de SévilleROSSINILargo al factotum

Ils en parlent …

JT 20H France 2
28/12/2019
Fou de théâtre
Article du 29/12/19
The Lights of OPERA scintille à l’Alhambra.
Loin des ors et des lustres des grandes salles d’Opéra, l’Alhambra présente son spectacle de réveillon en toute intimité mais avec une classe folle. (…) Un orchestre de 25 musiciens talentueux dirigé par Stanislas Renoult venu de l’univers classique et pop qui a su nous concocter un Best off des airs d’opéra les plus connus avec beaucoup de simplicité et de sobriété. C’est avec beaucoup d’humour, un peu au coin du feu, que les cinq jeunes chanteurs lyriques nous font vaciller de bonheur.
Le billet de Bruno
Article du 28/12/19
« The Lights of Opera » à l’Alhambra, un show enlevé qui met à la portée de chacun les plus grands airs d’opéra dans une ambiance très colorée.
A l’heure où beaucoup de théâtres tirent la langue avec cette période mouvementée, il y avait foule sur le trottoir pour attendre la première de « The Lights of Opera » à l’Alhambra, où quatre chanteurs lyriques, aux voix chaudes et puissantes, accompagnés par vingt musiciens, dirigés par Stanislas Renoult, nous ont emportés dans les étoiles.
Sortir à Paris
Article du 28/12/19
Pour finir l’année, la plus lyrique de mes collaboratrices a fait le choix d’initier son amie Annie à une approche du Classique. Il y a justement un très bon programme à l’affiche de l’Alhambra de Paris qui débutait hier: The Lights of Opera.
4 chanteurs qui sont aussi d’excellents comédiens (…) Un spectacle pour réconcilier les novices et les plus mélomanes. Et cela fonctionne : « Annie a vécu sa première fois, son initiation d’Opéra, elle était sur un petit nuage ».

Courez-y !

Superbe spectacle, magnifiquement interprété, enlevé, enjoué ! À recommander chaudement aux amis.

Très beau

Très beau spectacle. Nous y sommes allés en famille, nous avons tous beaucoup apprécié. Ça passe même trop vite !

Lights of Opera

Belle soirée, belles interprétations même s’il s’agissait un peu de vulgarisation.

Que du bonheur

Ces grands airs d’Opéra superbement interprétés sont une vraie source d’émotion, de joie et de bonheur. Un spectacle dont on aurait encore aimé qu’il se prolonge.

Operasimo

Ce spectacle qui reprend avec un orchestre symphonique, tous les tubes des opéras est un moment de grande qualité. L’orchestre est mené de mains de maître pour faire la part belle au chanteuses et chanteurs. Il y a des moments de grandes émotions à partager pour les fêtes ces chefs d’oeuvres. A voir sans faute.

Magnifique !

Des chanteurs impliqués, bons comediens, voix extraordinaires! ambiance de soirée très chaleureuse. A quand le prochain spectacle?

Génialissime

Un superbe spectacle avec les airs d’Opéra que l’on a tous en tête et qui nous font vibrer … De la virtuosité, de la précision, des artistes aussi humbles qu’exceptionnels, la précision, l’humour et la modernité de la direction de Stanislas, épaulé efficacement par son complice de longue date Dominique Spagnolo, des chanteurs solaires, virtuoses et décontractés, modernes, une salle très agréable et un bon accueil, que du bonheur, à voir absolument !!!

Du bonheur !

Une parenthèse enchanteresse en cette période trouble et aussi j’ai redécouvert le magique  » duo des fleurs  » …

Une soirée d’émotion

Des voix magnifiques, un orchestre de qualité. Quelle belle soirée.

Un enchantement

Spectacle de grande qualité, tant par le choix des titres que par la qualité des interprètes et de l’orchestre. Un grand moment !

Merciiiiiiiiiii !

Extraordinaire … Ce spectacle était un enchantement Un grand merci à cet orchestre magnifique et à ces chanteurs lyriques qui nous qui nous ont permis de finir cette année en beauté.

Source : billetreduc.com

  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image

Contactez-nous !

logo City of Lights Productions
PAR EMAIL
ESPACE PRO
Munissez-vous du mot de passe reçu par mail

ENGLISH VERSION
VERSION FRANÇAISE